Nouvelle installation domotique. [Les petits accessoires.]

Prise électrique USB
Prise électrique USB

La domotique c’est chouette, j’en suis fan comme vous avez déjà pu le constater, mais les automatismes et les commandes vocales ne représentent pas les seules innovations existantes, et durant cette dernière décennie, de nombreuses nouveautés ont fait leur apparition.
Autour d’une installation domotique gravitent souvent certains accessoires qui viennent compléter le tout, et ça tombe bien, car c’est ce que je souhaite vous montrer aujourd’hui.

La première, je vous en avait déjà parlé il y a quelques années. A l’époque, c’était tout nouveau, et en 2020, elle s’est perfectionnée : Il s’agit de la prise électrique USB.

Prise électrique USB
Ce modèle de chez Legrand propose une prise USB-A et USB-C en 3A.

Cette fois-ci, j’en ai mis partout dans la maison, mais vraiment partout. Que ce soit dans les chambres des enfants, dans la cuisine, le salon ou même… dans les WC ! J’adore ces prises, et quitte à rénover et mettre aux normes mon installation électrique, autant que je me fasse plaisir au passage.

Prise électrique USB
Oui, mes WC possèdent bien une prise électrique USB ainsi qu’une prise classique qui servira à brancher quelque chose dont je ne manquerais pas de vous parler en temps voulu.

Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, nous passons notre temps à chercher un chargeur pour téléphone portable, pour une batterie ou pour ma cigarette électronique. Ca et le fait que les chargeurs n’ont pas tous la même puissance (quand je prend un vieux chargeur de 1A, ma cigarette met des heures et des heures à charger), ces prises sont rapidement devenues un incontournable. Avec le format USB-C en sus de l’USB-A plus classique, les prises Dooxie de chez Legrand me promettent d’être tranquille pendant un bon moment. Ce modèle existe aussi avec deux prises USB-A, mais vu que l’USB-C devient le standard (la prochaine norme, l’USB 4 ne sera que sous ce format), je ne saurais que de trop vous conseiller d’opter plutôt pour celui-là.

Deuxième petite chose très utile, surtout lorsque la maison est grande ou que les murs sont légion voir épais, le répéteur Wi-Fi. Les modèles existants ne manquent pas, mais il m’en fallait un qui puisse se brancher directement sur une prise, et ce, pour une raison toute bête, puisqu’il n’y a que lui dessus et parce que je ne peux le poser nul part la où il est placé.

Répéteur Wi-Fi
J’ai choisi de tirer une arrivée de courant en hauteur dans le couloir de mon RDC pour y brancher un répéteur Wi-Fi.

Chez moi, le Wi-Fi ne passe pas partout. Au RDC, dans la seconde moitié de la maison, le signal de ma box ADSL ne passe tout simplement pas ou très faiblement et à l’étage, c’est pareil. J’ai donc placé un répéteur afin de remédier à ce problème.
Le modèle que j’ai choisi vient de chez Xiaomi et ne coute vraiment pas grand chose (10€ en import). Il n’est pas extrêmement performant, puisqu’il ne fonctionne qu’en 2.4Ghz, mais il suffit amplement, sachant qu’il sert à relayer le signal de mes Alexa, de certaines ampoules Yeelight, et pour les téléphones. Pour la partie informatique, la connexion est différente mais je vous la présenterai plus tard…

A propos de WiFi, j’ai opté pour le fournisseur d’accès Free cette fois, mais je l’admet, c’était uniquement pour avoir la Freebox Delta, Freebox qui présente pour moi certains avantages, dont celui de permettre la gestion vocale des volets/ fenêtres/ stores (etc…) de chez SOMFY.

Attention à la prononciation, la Freebox Delta aime lorsqu’on lui parle clairement.

C’est un véritable petit plaisir égoïste que de pouvoir faire ça tranquillement assis dans le canapé. Si vous ne possédez pas cette Freebox, il vous faudra acheter la box TaHoma de chez SOMY afin de pouvoir le faire (dans les deux cas, la compatibilité est bonne pour les normes RTS et IO).

La dernière chose que je souhaite vous montrer n’est certes pas extraordinaire, mais représente une vrai révolution dans son domaine : Il s’agit de la sonnette sans fil, et sans pile.
Dans ma précédente maison, je n’avais pas de carillon, et j’avais opté à l’époque pour une sonnette sans fil qui fonctionnait à pile. Hélas j’en suis très rapidement revenu… La durée de vie de la pile promise par le fabriquant était de 6 mois, mais dans les faits, en moins d’un moins il fallait déjà la remplacer et quand la pile devenait faible, cela déclenchait le carillon. La première fois vous vous demandez qui peut bien sonner chez vous à 3H du matin, et quand vous avez compris d’où vient le problème, vous reléguez rapidement la sonnette dans un placard…

Sonnette sans fil
Le carillon se branche sur une prise de courant. La aussi j’ai tiré une arrivée en hauteur, mais dans le salon cette fois.

Quand j’ai vu ce type de sonnette pour la première fois, j’ai rapidement pensé que la norme EnOcean était utilisée dedans, mais ce n’est pas le cas.
Il existe de nombreux modèles sur le marché, et vu le prix moyen (moins de 40€), je n’ai pas hésité. Sur ce modèle, il est possible de choisir parmi 25 sonneries, de monter ou de baisser le volume et d’activer ou non un flash lumineux. Outre ça, il est également possible de brancher plusieurs carillons (sympa pour en mettre un à la cave !) qui fonctionneront en relais, ou même, de mettre plusieurs poussoirs pour un seul carillon (pratique si vous avez plusieurs entrées).

Sonnette sans fil
Sur ce modèle, la distance maximale est donnée pour 50 mètres en champ libre.

Voilà maintenant 2 mois que j’utilise cette sonnette, et elle fonctionne vraiment bien. Si vous ne souhaitez pas tirer de câble à l’extérieur et de relier le tout au tableau ainsi qu’à un carillon, ce type de sonnette représente une innovation très intéressante.

Je vais m’arrêter là pour cet article et je vous donne rendez-vous dans quelques temps pour la suite, le temps pour moi de faire et de terminer les travaux qui y sont liés. Un peu de patience donc. 😉

Partagez et suivez le Vieux Geek

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.