Monopoly Dragon Ball Z. [Jeu de société.]

Monopoly DBZ

Enfant je jouais régulièrement aux jeux de société, bien plus que maintenant d’ailleurs, et lorsque je déniche un jeu auquel je jouais et mettant en avant les personnages d’un dessin animé que je regardais durant mon adolescence et dont je suis toujours fan aujourd’hui, ça me fait craquer, d’autant plus si celui-ci est bradé à 7€. C’est ainsi que je me suis procuré un Monopoly Dragon ball Z dont la sortie remonte à 2017.

Monopoly DBZ
La boite de cette édition reste somme toute très banale.

En le voyant ainsi étiqueté dans l’une des allées de mon magasin Carrefour habituel, je n’ai pas hésité longtemps ; au tarif normal en revanche, je pense que je ne me serais pas arrêté dessus : La boite du jeu n’a rien d’exceptionnelle et ça sent clairement le jeu facile à vendre aux fans de Dragon ball Z.
Avec un minimum d’effort, il aurait été facile d’avoir quelque chose de plus accrocheur, et vous allez voir que le reste du jeu n’a pas été soigné d’avantage.

Monopoly DBZ
Le plateau de ce Monopoly Dragon Ball Z n’est pas spécialement extravagant.

Une édition DBZ plus générale et incluant des personnages emblématiques comme Freezer et Majin Boo aurait été plus intéressante, plutôt que d’avoir des personnages ultra secondaires tels que Caroni ou Miss Piiza (Pizza dans la VF de l’animé). Hélas, cette version du Monopoly tourne exclusivement autour de l’ARC de Cell, comme on pouvait s’en douter au vu de l’âge de Gohan sur l’image de la boite.

Monopoly DBZ
Quel dommage que ce genre de case ne soit pas raccord avec le reste…

L’aspect des cases « Départ », « Allez en prison », « Parc gratuit » ou encore « Simple visite » sont identiques à celles de la version standard, le rendu global jure quelque peu avec l’univers de Dragon Ball Z. C’est vraiment dommage car ça ne met pas dans l’ambiance, on reste sur du classique.

Monopoly DBZ
Version française, version anglaise, ou plutôt version franglaise ?

La traduction du jeu est incomplète, on le remarque notamment avec les cases de « Caisse de communauté », qui sont ici appelées « Armée du Red Ribbon » au lieu de « Armée du Ruban Rouge » en VF, ou encore avec les noms de certains personnages restés coincés en version anglaise.

Monopoly DBZ
Hélas, maisons et hôtels ne sont que des pièces standard.

Cette édition sent l’adaptation à la va-vite et à tous les niveaux : les maisons, renommées pour l’occasion en « Kame House » ne sont ni rose ni ressemblantes, quant aux hôtels, rebaptisés pour leur part en « Salle de l’Esprit et du Temps » ne sont guère plus convaincants.

Monopoly DBZ
Six pions pour six joueurs.

Les pions du jeu sont en revanche relativement sympa, tout en métal et représentent des éléments connus de la série Dragon Ball :
– Une armure saiyan.
– Une boule de cristal.
– L’épée de Trunk du futur.
– Une capsule de la « Capsule Corp ».
– Le radar à boules de cristal.
– La carapace de Tortue Géniale.

Je m’attendais à mieux de la part de Hasbro, qui au final a produit ce Monopoly Dragon Ball Z sans visiblement connaitre plus que ça l’univers qui va avec.

Monopoly DBZ
Le Zeni, la monnaie dans le Japon de Dragon Ball.

En conclusion, ce jeu est-il intéressant ? A prix réduit, oui, ce jeu est à posséder pour quiconque aime le Monopoly et Dragon Ball Z. J’ajouterai que de pouvoir faire découvrir cet univers à vos enfants et de pouvoir payer avec des Zenis, ça reste toujours sympa. Pour le reste, c’est un Monopoly, alors pour qui n’en possède pas déjà un et veut tout simplement jouer, cette édition peut amplement faire l’affaire.


Partagez et suivez le Vieux Geek

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.