Disparaître d’Internet. [Autant que possible.]

  • Publié
  • Publié dans Geekeries

Voilà un an maintenant que j’ai entrepris le grand nettoyage de mes données sur la toile. Le but était de disparaître d’Internet, en partie du moins, sinon mon blog ne serait plus là. Après 24 années de surf sur la toile, j’ai laissé au fil du temps des morceaux de moi un peu partout, que ce soit sur les réseaux sociaux, ou sur divers forums que je n’ai parfois fréquenté que le temps d’une ou deux journées. Toutes ces données, ces pensées, ces phrases, ces petites choses de moi, mises bout à bout, en racontaient finalement trop à mon goût. C’est probablement ce qui m’a rendu fortement désireux de retirer « ma vie » d’Internet. Il était grand temps de passer un bon coup de balai !

1° Les réseaux sociaux

Attaquons d’abord par les réseaux sociaux. Que ce soit Twitter, LinkedIn, Copains d’avant, Instagram, Facebook ou autres, il n’y a pas de pire endroit pour trouver tout ce qu’on veut sur n’importe qui, quitte à recouper des bribes d’informations entre les différents réseaux.
Certains sites, à l’image de Copains d’avant ou de Skyblog, sont tombés en totale désuétude. Rares sont les personnes encore actives dessus, les ténors du milieu les ayant fait tomber aux oubliettes. Malgré tout, vos informations y existent toujours et remontent facilement via les moteurs de recherche. Pensez à supprimer toutes vos informations, photos, puis à supprimer vos comptes inactifs.

Les réseaux sociaux encore d’actualité, sont devenus quant à eux, une véritable plaie en terme de confidentialité, Twitter et Facebook en tête. Quel est l’intérêt de conserver des « likes » des commentaires ou des posts sur votre « mur » après un certain temps ?

Prenons ici l’exemple de Facebook. A partir d’un PC, pour supprimer vos données qui n’ont plus lieu d’être, il faut aller sur votre propre mur. De là, il faut cliquer sur les « … » en haut à droit juste sous l’image de couverture, puis sélectionner « Historique personnel ».

Supprimer ses données de Facebook

Une nouvelle page va s’afficher, et c’est ici que vous allez devoir, catégorie par catégorie, supprimer vos données.
Dans certains cas il est possible d’effectuer une sélection multiple. Je vous recommande d’éviter de sélectionner plus de 80 éléments à la fois, sans quoi, il y a de fortes chances pour ça plante et vous oblige à recommencer l’opération.

Supprimer ses données de Facebook


Lorsque de ce côté tout est propre, retournez sur votre mur, et cliquez sur l’icône le plus à droite, comme sur l’image ci-dessous afin d’accéder aux paramètres de confidentialité.

Supprimer ses données de Facebook

C’est ici que vous allez pouvoir faire vos réglages de confidentialité, comme par exemple le fait d’empêcher les moteurs de recherche d’indexer votre profil. Le changement peut mettre un certain temps à être prit en compte.

Supprimer ses données de Facebook

Sur Twitter, il y a un équivalent à ces fonctionnalités. Attention, ce n’est pas le cas sur tous les réseaux sociaux. A ce jour par exemple, Instagram ne propose pas la recherche de vos anciens « likes » et commentaires afin de les supprimer. Dans mon cas, la règle est simple : Lorsqu’il n’est pas possible d’accéder à mon Historique, je ne met aucun commentaire, puisque je ne suis pas vraiment libre de les effacer par la suite, sauf à supprimer mon compte.
Edit du 29 mars 2022 : Il est désormais possible d’accéder et de supprimer l’intégralité de votre Historique sur Instagram, mais uniquement depuis la version mobile.

Disparaitre d'Internet

Cette étape devrait vous prendre un long moment, surtout si vos comptes remontent à l’ouverture de ces réseaux. Si comme moi vous avez abandonné certains réseaux sociaux, profitez en pour supprimer vos comptes après les avoir purgés. Sur ceux que vous conservez, instaurez certaines règles, comme par exemple la suppression systématique des commentaires ou « likes » après 48 ou 72H. A vous de trouver vos propres règles pour limiter votre empreinte numérique.

2° Retrouvez et supprimez vos différents comptes

Il est temps de s’attaquer à la suite ! Retrouver tous les forums ou j’ai posté et les sites sur lesquels je possède un compte inactif. Disparaître d’Internet ça se mérite. Il n’y a pas de bouton miracle sur lequel cliquer.
Les choses se compliquent quelque peu. Première étape : Faites appel à votre mémoire, tout bêtement. Il va falloir, petit à petit vous souvenir de tous ces forums que vous avez fréquentez, de ces sites sur lesquels vous vous êtes inscrits ou encore de ces messageries instantanées que vous n’utilisez plus (Pages perso Free, forums, Skype, ICQ etc..).
Vos boites mails peuvent vous aider parfois, car on y reçoit régulièrement des relances ou bien des informations en provenance de ces sites.
Un autre moyen, relativement connu, est de « Googeliser » sur votre nom/ prénom, et/ ou votre pseudo (ceci dit, si votre pseudo est très répandu, la tâche risque d’être ardue).
Googeliser, c’est pas bien compliqué. Il suffit simplement, sur Google, de rentrer son nom/ prénom entre guillemets, puis, à l’inverse, votre prénom/ nom (exemple : « Jean Dupont » puis « Dupont Jean »). Google ressort beaucoup d’informations, mais d’autres moteurs de recherche peuvent donner des résultats complémentaires. Il est donc souhaitable d’en faire de même sur les autres (Bing, Yahoo! etc…). Vous pouvez également faire une recherche avec votre numéro de téléphone ainsi que votre adresse e-mail.
Nb : Il est intéressant de Googeliser sur PC ainsi que sur smartphone, car les résultats ne sont pas systématiquement les mêmes sur les deux supports.

Disparaitre d'Internet

Avant d’aller plus loin, je vous recommande fortement de vous créer une adresse mail « poubelle » (Gmail ou Outlook), en utilisant un pseudo sans aucun rapport avec celui que vous pourriez utiliser d’ordinaire (exemple : lalunebrille05@gmail.com). Ce mail va grandement vous servir par la suite.

Les résultats qui vont ressortir seront divers et variés, et la difficulté pour supprimer vos données risque de fortement varier elle aussi.
Les forums, selon leur âge, permettent ou non la suppression de votre compte ainsi que de l’ensemble de vos posts. Dans les faits, c’est rarement le cas. Il vous faudra alors soit contacter l’administrateur pour qu’il le fasse pour vous, soit supprimer vos posts un à un, et terminer l’opération en changeant votre pseudo et ensuite votre adresse mail par l’adresse mail « poubelle » que vous avez crée.
Nb : si vous aviez renseignez des détails sur vous dans votre profil, supprimez les également.

Disparaître d’Internet n’est pas chose facile, surtout quand on y traine depuis de nombreuses années. Vos informations peuvent être revendues facilement, et vous les retrouverez un peu partout. Si un jour votre numéro de téléphone s’est retrouvé dans l’annuaire, vous pouvez être certain que ce dernier reste trouvable sans la moindre difficulté, même si vous avez basculé sur liste rouge depuis 10 ans. Les annuaires sont légions, et bien que certains proposent le retrait de vos informations très facilement, pour d’autre, il faudra utiliser le formulaire de contact (en utilisant votre mail poubelle) afin que votre numéro soit retiré.

Annuaire inversé

Lorsque vous avez fait le grand ménage de ce côté aussi, pensez à regarder là où le référencement n’opère pas mais où vos données restent visibles. Par exemple, certaines personnes utilisent beaucoup Google pour laisser des avis sur tout et rien, mettre des photos sur Google Maps, donner leur avis leur lieu de vacance via TripAdvisor ou le dernier restaurant à la mode sur thefork (ex LaFourchette), etc… Pas de référencement, mais des traces aisément trouvables et persistantes.

3° Les données qui ont fuitées

Il peut arriver que certaines de vos données se retrouvent sur un site, sans votre accord, et que le webmaster refuse de les retirer. Dans ce cas, utilisez cette page pour en demander la suppression (attention, ce lien ne concerne que les produits appartenant à Google), ou cette page là pour en demander le déréférencement. Tous les moteurs de recherche ont un équivalent. La réponse ne sera pas immédiate et le délai assez long, mais ça reste une solution de secours.

4° Les données en cache ou fantômes

Après le retrait de vos informations, il est possible que Google (et les autres) continuent de faire remonter certaines de vos données en cache ou de proposer un lien vers une page dont votre contenu a été retirer. Il est possible de les faire déréférencer en en faisant la demande ici pour Google ou sur cette page pour Yahoo!. Le principe est le même sur les autres moteurs de recherche (cherchez aux mots clef « déréférencement sur XXX » XXX étant à remplacer par le nom du moteur de recherche souhaité).

Googeliser

5° Les data brokers

Les data brokers sont des compagnies spécialisées dans la récupération d’informations publiques et/ ou privées, et dans votre entreprise pour disparaître d’Internet, ils se révèleront être votre pire cauchemar. Nombreux sont les sites qui proposent des listes de ces entreprises, tout en indiquant comment réclamer la suppression de ses données selon les lois en vigueur dans votre pays (la plupart sont payants). Your Digital Rights référence la liste des principaux data brokers et permet d’envoyer des demandes de suppression facilement et rapidement. Ici aussi, n’oubliez pas d’utiliser votre mail poubelle.

6° Vos boites mails

Cas 1 : Je change de boite mail

Vous utilisez peut-être la même boite mail depuis plusieurs décennies, et vous vous dites que dans votre quête pour disparaître d’Internet, il serait temps de la remplacer. Outre les pseudos laissant parfois à désirer que l’on a pu créer étant jeune, ces boites mails sont aussi une trace persistante de votre activité sur Internet.
Il est alors préférable d’en créer deux nouvelles : Une de type nom.prénom@mail.com et une de type pseudo@mail.com.
La première sera utilisée pour communiquer avec certaines institutions, telle que votre banque, votre assurance, les impôts etc… et la seconde, pour vos comptes sur les forums, les réseaux sociaux, sites marchands etc…
Dès lors que vous aurez changé votre adresse mail auprès des différents endroits et sites que vous souhaitez conserver, vous pourrez supprimer sans difficulté votre ou vos anciennes boites mails. Je vous recommande toutefois de les conserver au moins pendant un an, car les oublis, ça arrive. Pour Outlook/ Hotmail/ Live, passez par ce lien, pour Gmail, c’est par là, quant à Yahoo!, c’est par ici. Dans tous les cas, la suppression ce fera obligatoirement par une connexion à votre compte en ligne, et non en local.

D’une façon générale, avant de supprimer une boite mail, veuillez faire attention à plusieurs points :
– Récupérez/ transférez tous vos mail importants.
– Transférez votre répertoire.
– Vous assurez que vos contacts aient la nouvelle adresse.
– Si cette boite mail vous servait à vous connecter à votre session PC ou sur votre téléphone, pensez à faire la modification sur vos appareils au préalable.

Cas 2 : Je conserve ma boite mail

Pour celles et ceux qui préfèrent conserver leur boite mail actuelle, il y a de fortes chances pour que vous ayez eu recourt à l’utilisation de sites proposants la désinscription massive aux newsletters. Je pense notamment au très connu unroll.me.
Ce site, pour vous désinscrire des indésirables, vous demande l’accès à votre boite mail. Rien d’alarmant, si ce n’est qu’il va ensuite conserver l’accès à votre boite mail et pourra donc tout savoir de vous, voir revendre vos données. C’est embêtant non ?
La solution la plus simple, si vous l’avez utilisé, est alors de révoquer dans la foulée cette autorisation. Ces liens vous permettrons d’afficher les applications ayant accès à vos comptes : GmailOutlook.com, et Yahoo! Courrier. Plus vous autorisez d’applications à avoir accès à votre messagerie, plus vous augmentez le risque de piratage par effet de ricochet. Afin d’augmenter vos chances de disparaître d’Internet, je ne peux que vous exhorter à préférer le changement de boite mail, car même en vous désinscrivant des sites et des listes de diffusion, la probabilité que vos données restent stockées est élevée.

7° Configurez vos comptes

Maintenant que vous avez vos nouvelles boites mails (ou si vous l’avez conservez), il faut les configurer afin d’interdire à Google, Microsoft et Yahoo! d’utiliser vos données. Faites la même chose avec les autres services que vous utilisez.

Googeliser
Outlook

8° Se rendre invisible avec un VPN

Maintenant que vous avez fait le grand nettoyage et que vous avez réussi à disparaître d’Internet, il s’agirait de rester un minimum (ou plus selon vos besoins) « invisible » sur la toile. Pour cela, votre meilleur allié est le VPN (Virtual Private Network  ou réseau virtuel privé en français). Question choix, vous aurez de quoi faire, en gratuit tout comme en payant. Si votre utilisation d’Internet se limite à du simple surf, alors un VPN gratuit (je vous recommande ProtonVPN) fera l’affaire, mais si en revanche vous en avez une utilisation plus poussée, alors un VPN payant, tel que ExpressVPN (que vous pouvez utiliser sur un ordinateur tournant sous macOS ou Windows, votre smartphone sous iOS ou Android, mais aussi sur votre Smart TV Android) sera plus indiqué, car offrant un cryptage des données plus élevé, un grand nombre de serveurs disponibles, ainsi qu’une bande passante illimité.

9° Les sites d’archivage

Après avoir fait tout ce qui est précédemment cité, vous pensez que vous êtes bon, et que vous avez enfin réussi à disparaitre d’Internet ? Et bien que nenni..!
Même avec ce grand nettoyage en profondeur, vos traces peuvent perdurer sur les sites d’archivage, comme archive.org par exemple. Dans l’absolu, les traces sont moins fortes dessus, car les forums et consorts passent plus ou moins à la trappe. En revanche, si vous aviez de vieux sites, là, vous pouvez être certain qu’ils sont encore disponible à la consultation, au moins partiellement. Une fois de plus, il vous faudra contacter le site pour leur demander de retirer les informations que vous ne voulez plus voir.
Attention, ce genre de site est assez vicieux. Pour ma part j’y ai dégoté une petite annonce que j’avais passé dans un magazine en… 1993 ! Et comme le dit magazine, en plus d’être numérisé, a été converti au format TXT, mes informations remontaient aussi de ce côté-ci.

archive.org

10° Les cas particuliers

Il est possible qu’un des sites sur lequel vous vous êtes inscrit ait pu un jour être piraté, et donc, il est possible que vos données ce soient retrouvées aux mains de personnes indésirables. Ce site, Have i been pwned, publie toutes les fuites de données connues afin de vous aider à savoir si vos données ont un jour pu être volées. Il suffit d’entrer l’adresse mail dans la barre de recherche, et s’il y a une ou plusieurs fuites connues, elles s’afficheront juste en dessous avec le nom du ou des sites concernés.

Lorsque vous prenez des photos avec votre smartphone pour les publier ensuite, il faut savoir que la plupart du temps la fonction de géolocalisation est activée par défaut dans les options de l’application photo. Bien que cette option puisse être pratique dans certains cas de figure (Le GPS peut vous ramener à l’endroit précis ou vous avez pris telle ou telle photo), gardez à l’esprit que ces informations restent accessibles si vous mettez vos photos en ligne. Pensez à la désactiver si vous n’en avez pas l’utilité, car des personnes mal intentionnées peuvent ainsi et facilement remonter jusqu’à vous.

Si malgré tout il reste des informations que vous ne pouvez pas supprimer, arrangez vous pour les rendre inutilisables. Changez votre nom et prénom, mettez une date de naissance fictive, une adresse inexistante, un lieu de naissance fantaisiste. Bref, brouillez les pistes.

Conclusion

Pensez à Googeliser (Bingiser, Yahootiser etc…) tous les deux ou trois mois, car il est fréquent de trouver des infos qui font ou refont surface ultérieurement.
Gardez toujours à l’esprit que la moindre information sur vous peut être réutilisée à votre insu. Ne publiez jamais votre adresse postal ou mail, votre numéro de téléphone, et si vous mettez des photos personnelles sur les réseaux sociaux, faites en sortent qu’en dehors de vos amis proches, personne ne puisse les voir. N’omettez pas certains détails, comme le fait de masquer la plaque d’immatriculation de votre véhicule sur les photos, surtout si vous le mettez en vente. Utilisez autant que possible un pseudonyme, voir plusieurs, afin qu’il soit difficile voir impossible de faire le lien entre eux.
Selon la quantité d’informations que vous avez laissé derrière vous, disparaître d’Internet, du moins totalement, peut se révéler être une véritable mission impossible. Pour réussir à disparaître d’Internet, il faudra savoir vous montrer tenace et extrêmement patient.

Si vous pensez que j’ai oublié certaines choses, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires. Je me ferais un plaisir de tester ça et de mettre à jour mon article avec !

Cet article a 3 commentaires

  1. *DataKong*

    Salut Vieux geek. La tâche peut effectivement se révélée colossale en fonction de ton activité. J’ai commencé à en faire de même il y a plusieurs années et j’ai arrêté en cours de route. Tu m’a motivé et je pense m’y remettre du coup.

    1. VieuxGeek

      Salut et merci pour ton message !

      Content que ça t’ait re-motivé alors. Lors de la rédaction de cet article, j’ai déniché trois autres endroits (2 forums et un compte Skype) que j’avais oublié de supprimer. Effectivement, lorsque « l’historique » est vaste, ça prend énormément de temps pour tout nettoyer. Je suis à peut prêt certain d’en avoir zappé par-ci par-là, mais après avoir tout écumé, il ne me reste plus que ma mémoire pour retrouver les restes, certains comptes passeront probablement aux oubliettes.

  2. Cloporte

    Un sacré pavé cet article, et sacrément plus complet que ceux que j’ai trouvé avant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Geekeries
  • Post comments:3 commentaires
  • Temps de lecture :22 min de lecture