Team Sonic Racing ! [Nintendo Switch.]

Team Sonic Racing

Il y a des jeux que l’on attends pendant longtemps, et dont on espère beaucoup. Team Sonic Racing fait parti de ces jeux la et 7 ans après Sonic & SEGA All-Stars Racing Transformed, j’étais vraiment très impatient de le voir débarquer et même si SEGA a martelé qu’il ne s’agissait pas d’une suite des « All-Stars », il leur faudra admettre que le rendu en est très proche.

Le roster du jeu est très différent, puisqu’il n’inclus cette fois-ci que les personnages issus de l’univers Sonic… pour un total de 15 personnages seulement. C’est peu, mais honnêtement, ça reste bien suffisant.
Les circuits, au nombre de 21, reprennent également en partie ceux de la précédente série (9 d’entre eux) et le système de progression, mêlant courses et défis reste quasiment inchangé.
Personne ne sera donc vraiment dupe.

La grande nouveauté de cet épisode, c’est la course par équipe : Il ne s’agit plus de gagner seul une course car même si vous arrivez premier, rien ne vous garanti d’être le vainqueur. Il faut absolument que les deux autres personnages qui courent avec vous soient bien placés dans le classement et que le nombre de points obtenus au final vous garantisse la première place.

Il est alors possible de s’entre aider en refilant des objets par exemple à celui qui est le plus bas dans le classement, ou en profitant du sillon laisser par l’un de vos comparse qui se trouve devant vous et qui vous offre une petite accélération lorsque vous restez dedans.
Également, à force d’enchainer les actions au sein de votre équipe, une jauge à l’arrière de votre véhicule se remplie et vous offre un super turbo lorsqu’elle est pleine.

Graphiquement, le jeu est sympa, mais je ne vois, pour être honnête, aucune réelle amélioration depuis le dernier épisode. Quoi qu’il en soit, c’est cartoonesque, coloré, et le rendu est sympa sur grand écran.
Je me prends à rêver d’un crossover édité par Nintendo entre Mario et Sonic, ce serait probablement le jeu de kart ultime !

Cette fois encore, la progression dans le jeu se fera avec une alternance entre courses et défis. A mon grand damne, car c’est le principale reproche que je ferais au jeu.
Pourquoi SEGA, pour ce Team Sonic Racing, n’a pas souhaité réviser son système de progression avec d’un côté les courses… et de l’autre les défis, comme le fait si bien Mario Kart…
Vous l’aurez devinez, la partie défis ne me plait pas du tout.

Ils sont obligatoires pour pouvoir avancer, ils sont parfois très difficiles, et ce, dès le début du jeu, et pour obtenir de l’or ou du platine il va falloir être sacrément bon pilote, ou recommencer 50 fois chaque courses, et ça, c’est vraiment pénible. On sent comme un petit côté élitiste et pour les personnes qui, comme moi, n’ont pas la manette de greffée à la main en permanence, c’est plutôt rebutant.

Autre gros problème du jeu, cette fois lié directement avec le système de course par équipe :
Si vous êtes mal placé dans la course, vos équipiers le seront automatiquement aussi… l’IA ne va rien faire pour vous aider.
Mais si vous êtes bon pilote et que vous êtes premier, vous perdrez régulièrement aussi et ce malgré toute l’aide possible que vous apporterez aux deux autres. C’est vraiment frustrant…

Le côté sympa, c’est la possibilité de personnaliser vos karts. Tant dans leur look, en changeant les couleurs, en mettant des autocollants, et dans une moindre mesure, en modifiant le bruit du klaxon (que l’on entend à peine de toute façon), que dans les performances de celui-ci, via l’ajout de kits façon tuning, ce qui modifie forcément son aspect esthétique.

Pour modifier votre kart, il va falloir remporter pas mal de points ; points qui vous feront gagner des capsules de modification.

Une fois votre kart améliorer comme vous le voulez, vous repartirez à l’assaut des différents circuits dont les tracés sont plus ou moins réussis. Certains sont si étroits que tous les concurrents jouent au stock-car par moment.
Lorsque l’on y joue pour la première fois, certaines courses peuvent avoir un tracé qui parait peu logique (ce qui est le cas), et vous allez vous heurter un certain nombre de fois au décor, mais après deux ou trois tours, la mémorisation du tracé fait que le problème s’efface de lui même. C’est un peu dommage cette inégalité, car la plupart des circuits sont vraiment beaux et agréables à parcourir, et c’est sans compter sur les innombrables raccourcis qui existent !

Team Sonic Racing n’est pas un mauvais jeu, mais bien que légèrement différent des deux derniers opus, il n’a pas non plus réellement progressé. Bien qu’il soit aujourd’hui le plus gros concurrent de Mario Kart, il reste encore loin derrière son maitre… hélas.
Ses défauts sont trop nombreux, comme par exemple les items à se balancer qui ne sont pas vraiment amusants (et trop petits à l’écran ce qui rend parfois leur identification difficile). Il y a encore du boulot à faire Mr SEGA, et j’espère vraiment qu’un jour, vous vous montrerez à la hauteur de la Team du plombier moustachu !

Si je devais me risquer à faire une analogie avec Mario Kart 8, je dirais que Team Sonic Racing est la version Deluxe de Sonic & SEGA All-Stars Racing, et pour les amateurs de jeux de karts comme moi, il promet de vous occuper quelques semaines durant.

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.