La Playstation 4 débarque ! [Et avec elle, Battlefield 4.]

Playstation 4

Ça c’est le genre de cadeau qui vous fait (lorsque vous êtes geek… ou pas d’ailleurs) vraiment très plaisir 🙂 ! Je peux enfin tâter de la PS4 chez moi, dans mon canapé, et le tout, avec Battlefield 4 en DTS, et avec un son en 5.1 tant qu’à faire !
Ce petit cadeau, je le dois à mon frangin, qui me la fait en remerciements des travaux électrique que j’ai réalisé chez lui (rénovation quasi totale de la maison, pour celles et ceux qui suivent 😉 ).

Après avoir pu faire mumuse avec lors du dernier Paris Games Week, je dois bien dire qu’elle me faisait sacrément envie (mais non, j’aime bien la Xbox One aussi, mais quitte à faire un choix, pour ma part, c’est la PS4) cette console, et ce, même si à l’heure actuelle les jeux sortis dessus ne sont pas, graphiquement, une véritable révolution… bien heureux celui ou celle qui est capable de noter de véritables différences entre les versions PS3 et PS4 de Battlefield 4 (autrement que sur des screenshot trouvés sur le web hin…), hormis bien sur le nombre maximum de joueurs en ligne qui diffère grandement.

En tout cas, et contrairement à mes PS3, je compte bien la rentabiliser cette petite PS4, en commençant par me remettre à jouer plus “sérieusement”, et à profiter de ses fonctions multimédia, tout comme avec la PS3 actuellement… ah, oups… le DLNA n’est pas (encore) disponible dessus… et bien mes PS3 vont encore rester dans mes meubles TV un moment du coup, car pour l’heure, je n’ai pas trouvé mieux en guise de lecteur (streaming en réseau local, DVD & Blu-Ray) pour le Home-Cinema, enfin, jusqu’à ce que Sony fasse une mise à jour implémentant le DLNA dans la PS4 :).

Playstation 4
C’est exactement le genre de surprise qui vous fait passer un excellent WE ;). Mon seul regret avec cette console, c’est de voir que le jeu en ligne n’est plus possible gratuitement… pas glop du tout du tout ça…

Playstation 4
Le design, je trouve, fait vraiment penser à celui de la PS2. En tout cas, et même si une partie de la console l’est toujours, je suis ravi que Sony ait laisser tomber le plastique laqué pour ses consoles… faudrait en causer à Nintendo aussi, eux, ils n’ont toujours pas compris que c’était très chiant pour le nettoyage…

A noter que question silence, on est carrément servi avec la PS4 qui se paye le luxe de l’être encore plus que la PS3 Fat/ Slim/ Ultra slim !

Battlefield 4
Pour le jeu Battlefield 4, dont je suis pourtant un féru de la franchise, je dois avouer que ma déception est immense. Déjà parce que la différence entre les versions Xbox 360/ PS3/ Xbox One/ PS4 n’est franchement pas flagrante du tout, mais parce qu’en plus, j’ai l’impression de retourner 20 ans en arrière avec un clipping monstrueux sur certaines textures du terrain (notamment les plantes) qui apparaissent quasiment au dernier moment. C’est laid, c’est vraiment laid d’avoir bâclé ce genre de chose.
De plus, la campagne solo, enfin, pardon, le didacticiel dur un tout petit 3/ 4H en jouant peinard et en mode normal. On a vu mieux, beaucoup beaucoup mieux.

Ça fait quand même pas mal de problèmes pour un jeu de ce calibre (non, je le préfère à COD : Ghosts quand même) qui, même si le mode solo n’a jamais été son fort, nous avait quand même habituer à mieux. Graphiquement, à moins de faire du arrêt sur image, que ce soit la version PS4 ou PS3 (que j’ai pu testé), la claque graphique n’est clairement pas au rendez-vous. Je trouve que Battlefield 3 sur PS3 (et qui tourne pourtant avec le Frostbite 2) est au moins aussi beau. Le “Levolution” présent sur la version PS4, quant à lui, a intérêt plus qu’anecdotique Bref, on est loin du compte.

Ce qui en revanche sauve la mise, c’est le multijoueur. La oui, on peut enfin joueur à 64 sur la version PS4 (contre 24 sur les PS3 & Xbox 360), et ça, c’est vraiment bon, les matchs sont bien plus prenant comme ça. Le jeu ne lag pas du tout, tout est fluide, c’est la guerre comme si on y était… mais en virtuel, et ça, c’est bien.

2 Commentaires

  1. Sébastien

    Que penser de la PS4 pro à l’heure actuelle? Nous avons opter pour la slim édition final fantasy xv. On sait qu’elle n’a rien de plus que la précédente mais j’ai pas la TV qui suit donc à quoi bon passer à la pro… Certains disent que la pro apporte quand même un plus même sans HDR et 4K je pense qu’il y a un peu d’ego derrière tout ça non?

    Répondre
    1. Huor (Auteur de l'article)

      La PS4 pro, est, je pense, à l’image de tout ce qui se fait aujourd’hui : une évolution mineure destinée à palier un manque de ventes ou à relancer celles-ci en proposant un produit qui est une fausse révolution.
      Les TV 4K c’est bien, c’est jolie, mais, que ce soit par le satellite, le câble, le hertzien, ou même en support physique (Blu-Ray), il n’y a à ce jour aucun film 4K en vente… bien sur des chaines comme Netflix y viennent, mais ça ne représente au final pas grand chose en terme d’offre, donc…
      Je n’opterais pas pour cette PS4 pro, ni même pour la Xbox One Scorpio, je préfère attendre la prochaine génération et une offre 4K qui soit décente.

      Quand on voit la faible évolution technologique qu’il y a eu entre la PS3 et la PS4, on peut légitimement ce dire que ça n’en vaut pas le coup.
      Maintenant, et sans rentrer dans le sempiternel débat PCistes/ consolistes (débat qui m’agace, puisque chacun joue sur ce qu’il veut), il y a aussi un problème d’évolution. Les processeurs de chez Intel (et AMD) n’évoluent que très (très) faiblement depuis ces 6 dernières années. Il va falloir attendre la prochaine révolution pour que la course aux performances reparte de plus belle… mais, honnêtement, Est-ce vraiment utile de jouer à un jeu à 150fps ??? Je ne trouve pas… ou peut-être que je suis trop vieux pour ces conneries là.
      La course à l’évolution technologique est une connerie pour moi. On ferait mieux d’avoir un standard sur lequel se baser pendant une bonne quinzaine d’années, et bénéficier ensuite d’un vrai saut technologique, plutôt que d’avoir des évolutions mineurs sans intérêt, qui obligent à changer de matériels tous les six mois, pour n’avoir au final, pas grand chose de mieux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *