PS4/ Xbox One, faut-il vraiment craquer ? [Les PS3 et Xbox 360 font de la résistance…]

Playstation

C’est une question que je me posais, et qui a fait que je ne me suis pas acheter de PS4 dès sa sortie (au delà du fait qu’il soit difficile de s’en procurer une, encore aujourd’hui). Certes, la PS4 est maintenant chez moi, mais… il s’agit d’un cadeau, donc…

Maintenant, et aujourd’hui, est-il vraiment indispensable de franchir le pas ? Honnêtement, non, enfin, je ne trouve pas, et ce, pour plusieurs raisons :

Tout d’abord, question graphismes, on est très très loin de la “claque” visuelle que les PS3 et Xbox 360 ont crées à l’époque, vis à vis de la génération d’avant. J’entends par la que les jeux comme Battlefield 4 ou même Assassin’s Creed IV ne sont sincèrement pas spectaculaire sur les consoles Next Gen. Les détails qui diffères d’une version à une autre ne sont pour ainsi dire visible que si l’on s’amuse à les comparer par écrans fixes (screenshot si vous préférez). En jeu, il est bien difficile de faire la différence et de s’ébahir sur les versions PS4 et Xbox One. Les différences seront certainement plus prononcés au fil du temps (d’ici à ce que les programmeurs maîtrisent mieux les outils de développement), mais pour l’heure, ce n’est clairement pas le cas.

Playstation
Ensuite, les PS4 (399€) et Xbox One (499€) ne sont pas au même tarif que les PS3 et Xbox 360 (entre 180 et 200€ chaqu’une). Même s’il parait évident que les prix ne feront que baisser, pour l’heure, l’écart de prix représente le double, voir presque le triple, et vu le peu de jeux présents sur les nouvelles plateformes, je ne suis pas sur que ça en vaille la peine…

Pour ce qui est du matériel, hormis les quelques soucis bien connus au lancement de l’une et l’autre, on ne peut pas trop reprocher à Sony et Microsoft d’avoir pondu du matériel de mauvaise qualité (quand je pense que j’ai acheté deux Xbox 360 et que l’une et l’autre m’ont lâchés…), mais pour en avoir la certitude, il va falloir attendre encore plusieurs mois. Ceci dit, au niveau logiciel, les deux machines sont soumises à plusieurs bugs (notamment au niveau du maniement de la console de chez Microsoft par la voie et les gestes), et à des “oublis” (pas de gestion du DLNA chez Sony pour l’heure), mais gageons que tout rentrera dans l’ordre au fur et à mesure des mises à jour…

Xbox
Maintenant, il faut aussi et surtout garder à l’esprit que Microsoft tout comme Sony ont annoncés le support de leurs anciennes consoles durant encore plusieurs années, et si on regarde les jeux annoncés sur les deux consoles pour 2014 (voir même pour 2015), je pense que le joueur lambda a de quoi être rassurer ;). En revanche, je ne suis pas certain qu’après 2016 il y est encore pléiades de jeux à sortir sur l’une comme sur l’autre (normalement si, mais ça, c’est en se fiant au discourt des constructeurs). Quoi qu’il arrive, et même si après 2016 les nouveautés se raréfient, il restera l’occasion (et les tarifs extrêmement avantageux qui vont avec) pour se faire une sympathique ludothèque !

Alors, longue vie à la Playstation 3 et à la Xbox 360 qui de toute façon tiennent encore pour un moment le haut du pavé (+/- 75 millions d’unités vendus par constructeur, et à travers le monde), et d’ici à ce que les chiffres s’équilibrent, il va falloir attendre un moment ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *