La Recalbox. [Habillée en SuperPI Case.]

Recalbox

Collectionner les vieilles consoles, pourquoi pas. J’en possède quelques unes d’ailleurs, mais les avoir toutes, et surtout, avoir tous les jeux qui vont avec, ça représente un (très) gros budget, ça prend pas mal de place, et on a pas forcément le loisir de jouer avec toutes ces merveilles du temps passé. La solution, pour moi, c’est avec Recalbox que je l’ai trouvé. Je joue sur émulateurs depuis longtemps, mais aucune des solutions toute-en-un qui existe ne m’a jusqu’à lors réellement satisfait, que ce soit à cause de la plateforme (le PC) qu’il faut brancher sur un grand écran, ce qui est encombrant, ou alors à cause de la lourdeur, voir du rendu parfois assez laid de certains Front-End (FE).
Les goûts et les couleurs, comme on dit, ça ne ce discute pas.

Attention : Cet article n’a pas pour vocation à expliquer comment installer Recalbox ou à le configurer. Pour ça, je vous invite à aller faire un tour sur ce forum ou vous trouverez toutes les réponses à vos questions.

Recalbox
Des boîtiers pour le Raspberry, il y en a des quantités, mais la plupart du temps, ils sont basiques, et pas très esthétique. J’ai enfin trouvé mon Saint Graal en terme de boîtier, avec le SuperPI Case de chez Retroflag.

Recalbox
Le boitier est livré avec une manette d’excellente facture, un tournevis, ainsi que des radiateurs et un ventilateur pour un refroidissement efficace (et silencieux).

Recalbox
La solution Raspberry PI 3 B+ / SuperPI Case / Recalbox est pour moi ce qu’il y a de mieux en ce qui concerne l’émulation des vieilles consoles.
L’assemblage se fait en moins de 5 minutes, c’est vraiment à la portée de tous.

Recalbox
Beaucoup de personnes optent pour une installation sur carte Micro-SD uniquement. En ce qui me concerne, je préfère ne mettre que l’OS dessus, et mes ROMS sur une clef USB qui ne sera pas visible, puisque derrière la trappe du boîtier. De la sorte, en cas de plantage de l’OS, mes fichiers ne seront pas perdus.
Pensez à acheter un Micro-SD et une (micro) clef USB dont la vitesse en lecture et écriture soit bonne (Sandisk ou Samsung font de bons produits, évitez les No-Name surtout).

Recalbox
Sur le SuperPI Case, l’accès à la Micro-SD se fait depuis l’extérieur. Pratique s’il y a besoin de bidouiller dessus.

Recalbox
La sortie de l’image et du son se fait par la prise HDMI, ou par la prise Jack 3.5 (pour le son uniquement) si vous optez pour cette connectique. L’alimentation, quant à elle, nécessitera de disposer d’un bon modèle de 3A. Si vous en avez une de 2.5A, l’émulation de certaines consoles posera problème, et vous aurez droit à un petit éclair jaune d’affiché en permanence. Je ne peux que vous recommander les alimentations de chez Aukru. J’ai opté pour cette marque et elle n’est jamais mise en défaut, même avec les jeux Playstation ou Dreamcast.

Recalbox
L’interface par défaut de Recalbox est pratique, fluide et complète… mais quelque peu austère. J’ai donc choisi de mettre un autre thème, thème que j’ai légèrement modifié en fonction de mes goûts. Si vous utilisez ce thème aussi, je partage mes petites modifications. J’ai simplement changer les images et logos pour la Super Nintendo, la Dreamcast et le Mega CD, afin d’avoir les versions Européennes et non Américaines ou Japonaises. Il vous suffit de copier les fichiers en suivant l’arborescence établie.

Recalbox
A l’image de la collection de consoles, il est (encore plus) tentant de vouloir mettre dans sa Recalbox une grande quantité de jeux. Sauf que dans les faits, ça risque d’être compliqué de pouvoir jouer à tout, et soyons honnête de toute façon, il y a forcément beaucoup de jeux auxquels vous ne jouerez jamais. Partant de cette simple réflexion, j’ai opté pour certains systèmes et pas d’autres. En gros, tout ce qui est ordinateur (ou nécessitant un clavier pour être joué), je ne l’ai pas mis. Pareillement, j’ai fait un gros tri dans les jeux que j’ai récupéré, mais même comme ça, il y en a encore beaucoup… trop.

Recalbox
Recalbox prend en charge les manettes USB et Bluetooth. Si vous voulez jouer sur tous les émulateurs, la manette Xbox 360 filaire (la version sans fil n’est pas Bluetooth) offre certainement la meilleure alternative. Sinon, en Bluetooth, chez 8bitdo, il y a d’excellentes manettes… que je n’ai pas encore pu tester. On verra lors d’un prochain achat.

Si le retrogaming vous branche, plutôt que de dépenser des sommes complètement folles dans du vieux matériel, la Recalbox est une solution plus que recommandé (il y en a pour environ 80€ de matériel) qui vous permettra de rejouer à tous les jeux de la génération 8 et 16bits avec un Raspberry (l’émulation de la Playstation est relativement bonne, mais la N64 et la Dreamcast, c’est encore perfectible sur ce matériel), tout en sachant qu’il est possible de l’installer sur un PC musclé pour profiter de bien plus de jeux et de consoles.

Certains constructeurs, comme Retroflag, sortent des boîtiers pour le Raspberry qui sont un peu (beaucoup !) plus sympa que les coques standard. Ce constructeur notamment s’est d’abord attaqué à la NES avec son NesPI Case / NesPI Case +, et maintenant à la Super Nintendo avec le SuperPI Case. Notez que le MegaPI Case, donc la Megadrive, va débouler très prochainement !
Il en existe d’autre, comme Kintaro par exemple, mais, en terme de fonctionnalités et pour le côté conception/ pratique, je ne peux, en étant le plus impartial du monde, que vous recommandez ceux de chez Retroflag qui sont au dessus du lot (non, je ne suis pas sponsorisé, rassurez vous)…

Nb : Si vous souhaitez acheter l’un de ces boîtiers, il faudra soigneusement éviter le tout premier modèle de chez Retroflag, à savoir le NesPI Case, qui, contrairement au NesPI Case +(plus), ne possède pas le câblage nécessaire pour le “Safe Shutdown / Safe Reset” sous Recalbox. Si d’aventure vous vous retrouviez avec ce modèle, ou si vous l’avez déjà, il est toutefois possible de le modifier afin de le rendre compatible. Je vous invite alors à aller voir par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.